Du RP... des betas... Du Jdr

Le rôliste, cet être extraordinaire

J’en approuve pas la totalité (logique pour un rôliste en couple qui n’aime pas les bonbon et ne vie plus chez sa mère) mais ça m’a fait bien rire tout ces clichés…

Le blog d'un odieux connard

Ce monde est empli d’êtres fabuleux.

Pour s’en assurer, il suffit de sortir de chez soi ou même, en cas d’agoraphobie, d’allumer son téléviseur afin de réaliser à quel point notre planète est riche ; apercevoir les frères Bogdanov, écouter Nadine Morano ou tout simplement se retrouver dans la file du guichet de La Poste laisse rêveur tant chaque jour semble apporter son lot d’êtres improbables. Pourtant, certains continuent de chercher une échappatoire vers d’autres réalités ; et lorsque l’on a pas les moyens de se payer de la schnouf comme tout bon trader pour gagner son paradis artificiel, il faut bien trouver d’autres solutions ; aussi, le prolétaire misanthrope se tournera plus aisément vers les jeux de rôles, autoroutes d’encre et de papier vers les contrées mystérieuses de l’imaginaire et de divers monde parallèles.

Aujourd’hui, donc, nous traiterons d’un être à la fois incroyable et mystérieux : le rôliste…

Voir l’article original 3 115 mots de plus

Publicités
Catégories :Génériques

Aller hop un arkaim

Voici la belle, arkaim ayant déjà connu une transmigration du coeur, en ce moment j’ai une période de rôle féminin ou masculin. L’avantage de ce personnage étant que le père à transmigré dans sa fille. Bon ok dit comme ça à l’air sâle. imageTout juste 17 ans et passant son bac avec un an d’avance (probablement bientôt de retard si sa vie d’immortelle prend le pas sur ça vie d’étudiante.)

Serpentaire avec un coeur composé de seulement 4 ka, lune noire, soleil, orichalque et feu. L’immortel(le) n’a rencontré qu’un seul autre immortel, un adopté du chariot et sa première (et en fait unique) transmigration à été faites dans l’urgence (à la suite d’un casse raté) et entièrement à « l’instinct ». Tout le monde considère que son changement de comportement est du au fait d’avoir vu son père mourir d’une hémorragie dans ses bras.

« S’ils savaient! » est sa pensée la plus courante en ce moment. Les psychés du père et de la fille ne faisant plus qu’une, les études de la fille profite de l’expérience du père et de l’intelligence de la fille. Son changement de comportement principal est son inscription dans une salle de sport salle de sport également utilisée par le seul autre immortel qu’elle connaisse, un Pyrim adopté du chariot ayant développé un lien privilégié avec son simulacre.

Nous allons commencer la conversion de ses pouvoirs à N4 et elle deviendra un « personnage non joueur joué » L’équivalent d’un suivant dans d’autre jeu en terme de game dans d’autres jeux j’imagine, lui permettant d’être ponctuellement au centre d’une intrigue courte (ou pas) mais surtout permettant d’en faire un personage représentant son espèce alors que la gamme de base à abandonné l’espèce (coup de gueule inside).

On essaira aussi de convertir les pouvoirs des Selenims de la même façon et si pour certain c’est plus simple (la kabbale peut etre transposée assez facilement par exemple pour convertir la conjuration) pour d’autre capacités (sans repos, morts vivants, anamorphose, nécromancie, assouvissmeent et j’en oubli sans doute) ca parait plus compliqué que pour les arkaim ou une simple transposition est souvent suffisante. Mais toutes ces conversions feront le sujet de sujets ultérieurs

Catégories :Jeux de Rôles, Nephilim Étiquettes : , ,

Wargames et impressions 3D

Ca fait racolleur comme titre hein?

Nan je ne veux pas que les éditeurs de wargames prennent le tournant (encore que ça serais sympa), en fait je me dit qu’il serait bon que l’on puisse créer un jeux de wargame au format « open source » et qu’avec des imprimantes 3D et des spécialistes de la conception 3D on fasse des modèle imprimables en 3D correspondants, à domicile.

Alors on connais les productions open sources en informatique, en jeux de rôles et dans bien d’autres domaines, ayant presque tous une saveur de cadavre exquis (des pas fois plus cadavre quand même).

Et donc voilà on peu se proposer de créer un jeu simple avec des règles simples et demander à des infographistes de préparer des modèles 3D correspondant.

Seulement il me manque les regles, les infographistes, donc en fait pas mal de choses pour me lancer la dessus. Mais heureusement il existe pas mal de systèmes assez simple et proche de l’open source que l’on peut adapter à cela, (ou pas) on peut prendre par exemple savage world, fait pour des combat rapide, et le transformer en moteur de wargame. Ou bien on peut envisager un systeme natif simple. A base de d6. Mais certaines sociétés pourraient en prendre ombrage; Aussi pour ceux que ça tente je propose un brain storming (dans les commentaires déjà) sur les possibilités de système que l’on a, peut etre que si ca avance assez et que les imprimantes 3d se democratise on lancera peut etre un kickstarter pour aboutir tout ça 🙂

Le besoin est simple un systeme simple, prenant en compte corps à corps, distance, psychologie et optionellement magie, hacking mais ayant toujours le même format capacite offensive et défensive, il ne restera que le mouvement qui sera un peu hors catégorie avec une valeur de marche, course, d’assaut, charge, retraites etc, d’ailleurs une seule valeur qui les gère tous sous conditions; et bien sur les points de vie/structures.

Je choix à faire sera principalement, brouettes de dés ou bien dés différents? Et le suivant le plus compliqué sera l’équilibrage… Ce qui demandera énormement de travail.

Par ailleurs je suis d’avantage pour une unique valeur de défense quand possible. Certains systemes multiplient les valeurs en attaques et en défenses cela ne fait que ralentir les parties. De même disposer de multiples valeur pour distinguer les défenses à distance et au corps à corps permet de représenter les champs de forces ou les aptitudes particulières dans un type de combat plutôt qu’un autre…

Catégories :Génériques Étiquettes : ,

L’ami gazon

C’est le surnom de mon personnage à « a realm reborn ».

Pour l’instant le jeu tiens pas trop mal, je regrette seulement une chose, alors que l’on peut faire avec un seul personnage toutes les classes le jeu manque cruellement de quêtes pour que ce soit viable. Alors d’accord, il y a les « aléa » et les mandats pour aider, mais à moins d’avoir volontairement laisser de côté des quêtes hors épopées c’est franchement chiant de monter une autre classe, parce que super répétitif. L’autre point noir c’est la latence, si on utilise pas de proxy, on se retrouve à se bouffer les aoe alors qu’on est plus dedans…

En dehors de ces points de détail, le jeu est sympa, l’histoire celle d’un FF, les décors sympa et surtout les métiers beaucoup moins répétitif que dans d’autre jeu.
Là absolument impossible d’espérer montrer efficacement la forge en lançant une usine de production de dagues. Pour devenir forgeron il faut rester devant son pc choisir du on avance le projet si on augment e la qualité ou une autre de la presque douzaine d’autres d’actions possible…

Oui voilà vous saisissez un peu le concept, si il existe des quêtes courriers apporter un paquet à truc et/ou bidule et/ou machin, des quêtes poutrages (de x grenouilles) et des quêtes ramassage, comme dans tout les mmorpg, ffarr se démarque sur tout ce qui est répétitif sur d’autres jeux, les quotidiennes de six sont ainsi devenu des mandats, disponibles très tôt dans le jeu, ils permettent de faire monter toutes les classes et tout les métiers, car des mandats il en existe pour les mercenaires ( fight), les artisans et les recolteurs.

Il y a aussi la progression dans la grande compagnie : aléa et bestiaires en pagaille!

A oui les aléas et les carnets…
Deux moyens de progresser sont les aléa et les carnets les carnets sont individuels par classes métiers et grande compagnie. En fait on vous demande de massacrer certaines créatures (dont certaines dans des donjons), récolter certaines matières premières ou produire chacun des objet de votre métier. Ça permet de gagner des points d’expériences, des gils et/ou des sceaux de grandes compagnies.

Les aléas sont des événements qui surviennent à heures fixes ou à des intervalle de temps. Ceux si sont toujours la dans le but de monter des classes de magie ou de combat. Je trouve ça dommage de ne pas avoir des aléa de récolte ou de craft  (commande expresse de tel ou tel truc par exemple, filon d’une matière rare et cyclique selon l’heure par exemple, etc.). Bref ceux la permettent de gagner des pexs dans la classe de combat en cours, des fils et des sceaux, certains aléas sont chainés, la réussite de l’un conditionnant le démarrage du suivant, et parfois des aléas oppose un énorme groupe de joueurs à un world boss.

N’étant pas encore en end game je ne me prononcerait pas encore sur ce qui se passe à haut niveau.

Cela dit la ou j’en suis. Je pense qu’il mérite un bon 4/5.

Encore une longue pause

Vin voilà je me suis encore fait une énorme pause dans les publications. Ça arrive. Lire news du moment c’est que j’arrête swtor et que je commence ffxiv.

Pour l’instant. Je débute l’histoire et sympa mais ressemble à l’histoire de presque tout les ff jusque là. Il faut sauver le monde. Ouais c’est annoncé presque comme ça, dès les 15 premiers niveaux…

En fait on nous parle directement de sauver le pays, mais on sent venir la sauvetage du monde.

Concernant le système de classes. C’est de la balle! Enfin avec un seuil personnage on peut jouer tout les rôles. Ça n’a l’air de rien mais en fait ça implique que seul le seul va avoir de la valeur d’une part et d’autre part que la chasse aux tank et aux heal n’a plus d’intérêt puisque tout le monde peut jouer ce rôle…

Catégories :Génériques

Faim, soif et autres désagrements

Ça me fait une belle jambe. Un bon moment que je n’ai rien posté ici. C’est juste que ma vie subit quelques changement notamment en terme de temps disponible… Qui en fait n’existe plus. Donc voilà. Je reprends un coup.

Il y a des activités que nos personnage contemporains médiévaux et aussi futuristes font, sauver des princesses et/ou le monde, gagner de l’or ou d’autres devises, ou pourquoi pas tuer un roi ou un magna du pétrole. Bizarrement ils ont toujours assez de ressources pour y arriver sans problème (enfin sauf scénario qui vise spécifiquement à exploiter le manque de ressource…)

Mais voilà même dans le quotidien, il est nécessaire d’avoir des ressources pour ne serait-ce que finir la journée. Il faut Manger tout les jours, même si on peut s’en passer quelques jours on est complètement inefficace après une seule semaine de jeune complet. Sans compter qu’on est mort après trois jours sans eau environ. Le manque de sommeil est aussi plus violent qu’on ne le crois. Faites l’expérience en prenant un volontaire parmi vos joueurs et faites le veiller pendant plus de 40 heures, il va vite devenir agressif, parce que ce sont ses nerf qui vont le tenir debout et aussi parce que le manque de fatigue provoque un sentiment d’impuissance et donc de danger. Au delà de 60 heures il faut en plus ajouter des hallucinations. Je vous conseil de laisser votre victime volontaire dormir tout son saoul après cela…

Cela pose de nombreux problème pour nos héros, en effet un tour de garde pour camper dur donc un bon moment plus l’installation du camps, si il n’y a que deux personnage au groupe, celui-ci est donc assez peu efficace en voyage. De même les grands rituels magique demandant plus de 24h d’incantation continu, sauf pour boire et pisser un coup posent rapidement problème; sommeil et nourriture se font rapidement nécessaire, même si une pomme et un café peuvent aider à tenir un peu plus…

Je ne vous sortirais pas un jeu de règle pour gérer tout cela la plupart du temps le système de chaque jeu le prévois de façon plus ou moins évidente… Cela dit je ne saurais que vous conseiller de tenir compte du frigo bien peu garnis après 4 jours de squat de l’ensemble de l’équipe (surtout si un gros bourrin est dans le groupe), et du temps disponible à chacun.

Envie de pioncer une micro AdJ universelle…

Une fois n’est pas coutume, je ne vais pas du tout parler de jeu de rôle. En fait en ce moment je suis complètement crevé. Je me réveil fatigué et je ne suis pas à 100%. C’est l’hiver… L’hiver je manque de lumière alors je veux ou plutôt j’ai besoin de dormir, je pense que si je n’avait pas l’obligation matérielle de bosser pour gagner de l’argent et vivre c’est une période durant laquelle je dormirais, sans vraiment manger mais en buvant de l’eau sucrée et en allant … satisfaire d’autres besoins de temps à autre. Je pense de plus en plus sérieusement qu’on devrait hiverner, un peu comme l’ours qui ne se réveil que ponctuellement durant l’hiver…

Et merde ben si je parle de jeux de rôles, aller! Bon dons ce à quoi ça me fait penser c’est est-ce que vous avez déjà envisager qu’un personnage pourrait ne pas vouloir sortir en hiver… rien foutre enfin juste le minimum pour avoir un coin ou dormir et assez à manger, plutôt que de courir après des dragons pleins d’or ou des corporations pleines de Nuyen?

En fait nos héros de parties même sans super pouvoir sont de fait des super héros car il fatiguent peu, sont rarement dans un mauvais jour ou alors ça fait partie du concept du perso. Jusqu’à maintenant quasiment tout les personnage que j’ai joué ou bien que j’ai vu joué était des sur-hommes (ou femmes hein) sur au moins deux points : pas de fatigue, d’ennuis ou autre élément du genre qui n’ai pas un intérêt scénaristique pour le MJ, et pratiquement jamais de maladie (naturelle) alors même que les héros se font empaler par des moustiques géants qui doivent pouvoir refiler 80% des maladie du multivers en une seul piqûre…

Les héros de jeux de rôles sont toujours à fonds quand on les joues, jamais (ou presque) un peu diminué, moi je suis en gros malade ou fatigué 20 à 40 jours dans l’année et même si ça ne m’empêche pas de bosser à chaque fois, je sais que je ne suis pas à fond… je le ressent.

Aussi une petite aide de jeu rapide… à chaque session de jeu chaque personnage jettes 1d20 sur un 1 (ou un 20 au chois du MJ) Le personnage ne sera pas à fond, coup de fatigue, risque de maladie… peu importe comment ça se traduit, il n’aura pas la banane des grands jours (qui jusqu’à maintenant était son quotidien) bien sur avec un jet de volonté ou de vigueur il peut passer par dessus mais il risque de surmener son corps et de se faire mal ou de chopper une maladie à la con en cas d’échec (Rhume, migraine, etc…).

Catégories :Génériques